REF: 12074

Deux lettres de Roger Ikor sur Et la cendre redevint feu et Eaux mêlées

Roger Ikor (Paris, 1912/1986)
Ecrivain, lauréat du prix Goncourt (1955).

Type de document : lettres autographes signées

Nb documents : 2 - Nb pages : 2 pp. 1/2 - Format : In-4 et in-8

Lieu : La Frette sur Seine

Date : 8 et 24 juillet 1969

Destinataire : Sans

Etat : Bon

Description :

Roger Ikor évoque son roman Eaux mêlées et sa pièce Et la cendre redevint feu :

Au sujet de l'actrice de théâtre Eva Saint-Paul, rencontrée à l'occasion du tournage de l'adaptation d'Eaux mêlées, par Jean Kerchbron. Ikor compte sur elle pour intercéder auprès de la femme de Georges Vitaly, afin de soumettre à ce dernier sa pièce de théâtre "Et la cendre redevint feu". Il enverra la pièce à l'adresse personnelle du directeur de théâtre, au 6 rue Fourcroy et insiste par la suite en proposant de faire suivre son texte sur le lieu des vacances des Vitaly.

Il redécouvre la pièce radiophonique La Trompe d'Hellequin, qui se déroule pendant la Saint-Barthélémy. Il enverra une copie ronéotypée de ce texte, à son correspondant et dit en posséder le manuscrit. Il s'apprête à partir en Yougoslavie.

Le comédien et metteur en scène Vitaly Garcouchenko dit Georges Vitaly (1917-2007), était alors directeur du théâtre La Bruyère, à Paris.

Roger Ikor obtint, en 1955, le Prix Goncourt, pour son roman Eaux mêlées.

Encre noire sur papier filigrané.

250,00

Ajouter à la liste de souhaits