REF: 11850

Curieuses lettre illustrée de l’avoué de George Sand

Gabriel Falampin (1803/1860)
Clerc de notaire puis avocat, Falampin était en même temps un des fondateurs de L'Illustration, avec Paulin et l'homme d'affaires et avoué de George Sand, de 1841 à 1852.

Type de document : Lettre autographe signée avec dessins

Nb documents : 1 - Nb pages : 4 pp. - Format : Grand in-4

Lieu : Paris

Date : 10 septembre 1835

Destinataire : Léo Genin, notaire

Etat : Deux déchirures propres à la pliure centrale avec atteinte

Description :

Étonnante lettre illustrée de Gabriel Falampin, avoué et homme d'affaire de George Sand.

Très beau dessin représentant un chariot accidenté déversant des multitudes d'objets, meubles, vaisselle et caisses. Deux chevaux de dos quittent la route de Vienne. Le slogan "Sureté - Célérité" est inscrit sur le chariote et le nom de Genin apparait sur certains paquets.

"Gabriel Falampin & Cie [...] Maison de roulage accéléré à raison de Une lieue par jour, assurance & Garantie contre toute espèce de Risques & Accidents". Le manuscrit commence par une lettre adressée à Léo Genin, notaire dans la Vienne en Isère. Il l'assure de la réception imminente de dix caisses contenant "tous les objets d'ameublement par vous demandés".

Belle lettrine aquarelle "Poste aux lettres" précédent une seconde lettre adressée au même, très drôle et enlevée. S'en suit le détail des comptes et le détaille du contenu des caisses : meubles, coffres, descente de lit, tapis, flambeaux en bronze, couteaux en ivoire, livres dont une "Histoire d'Egypte", etc.

" [...] Ce que je t'envoie sera d'un effet très coquet avec ton meuble bleu & ton papier tourterelle, c'est le dernier goût".

Il évoque sa femme, née Jeanne-Victorine Delorme, qu'il avait épousé en 1832 et demande à son ami de le prévenir si d'aventure, en Isère ou à Lyon, des notaires auraient besoin de ses services.

Jean-Gabriel Falampin (1803-1860), clerc de notaire puis avocat, était en même temps un des fondateurs de L'Illustration, avec Paulin, dont il assurait la partie artistique. Il sera l'homme d'affaires et l'avoué de George Sand de 1841 à 1852 ; lui incombait les négociations (les ventes de textes aux revues, éditeurs et journaux,etc), les perceptions d’argent, les achats et paiements de fournitures et les affaires familiales de Sand (rentes, ventes, embauches de personnel), etc. Il était par ailleurs gérant de l’Hôtel de Narbonne, rue de la Harpe à Paris. Très spirituel, Falampin était passionné d’orient, d’art, et de mobilier, il rédigeait des articles et dessinait fort bien.

Encre brune sur double feuillet. Aquarelle.

380,00

Ajouter à la liste de souhaits