REF: 11788

Correspondance de Gérard Bauër à Marcel Thiébaut

Gérard Bauer (1888/1967)
Journaliste, mémorialiste et essayiste, il signe des chroniques hebdomadaires dans le Figaro. Membre de l'Académie Goncourt.

Type de document : L.A.S. (15) et L.S. (1)

Nb documents : 16 - Nb pages : 18 pp. - Format : Divers

Lieu : Paris, La Baule, Crans et Venise

Date : 1929-1946

Destinataire : [à Marcel Thiébaut]

Etat : Sans

Description :

15 L.A.S. et 1 L.S. de Gérard Bauër, adressées au directeur de la Revue de Paris, Marcel Thiébaut.

Belle correspondance sur son travail de chroniqueur et ses relations avec le monde littéraire.

« Je suis aux prises avec Dumas père. Je m’acharne à le suivre tout au long d’une vie sans repos. Il a beaucoup plus de souffle que moi » ; « Hélas, pour votre protégée, depuis un certain article de la Revue de Paris, mes relations avec Sacha Guitry, qui n’étaient pas fréquentes, quoique nous nous connaissions depuis l’enfance, sont tout à fait suspendues. Il a eu la petite faiblesse de ne plus saluer quand nous nous sommes rencontrés depuis cette critique. Voilà les avantages de la critique ! » ; 4 décembre 1930 : « Nous vivons en ce moment dans une atmosphère trouble, épaisse à respirer, où nous nous sentons mal à l’aise et où les contacts de l’esprit semblent et sont d’appréciables refuges. J’apprécie de vous rencontrer car nous parlons à peu près, n’est-ce pas, le même langage ? » ; 8 décembre 1931 : « J’ai lu votre feuilleton des Débats [...] Vous avez très bien mis en valeur le panthéisme de Giono, qui existait déjà chez Colette mais plus intimement, avec moins d’universalité (chez Giono il y a tout l’horizon du ciel, la route entière au dessus de la montagne... chez Colette le miroir d’un jardin...). En n la proportion gardée entre les noms dont vous parlez est excellente. Je vous conseille, tout au moins pour vos premiers mois, d’écrire des feuilletons – études consacrées à un écrivain, quitte à être un peu injuste pour ceux que vous ensevelirez dans le silence. C’est cela qui porte, qui crée l’autorité si nécessaire à la durée d’une critique. Le morcellement, la mosaïque sont la plaie du journalisme moderne », etc.

Plusieurs en-têtes. 

280,00

Ajouter à la liste de souhaits