REF: 13706

Colette et les instants qui durent toute la vie

Sidonie Gabrielle Colette (Saint-Sauveur-en-Puisaye, 1873/1953)
Femme de lettres.

Type de document : lettre autographe signée

Nb documents : 1 - Nb pages : 1 p. 1/2 - Format : In-4

Lieu : Sans

Date : vers 1930

Destinataire : Pierre Varillon (1898-1960), journaliste et écrivain

Etat : bon

Description :

Charmante lettre de Colette à Pierre Varillon, tentant de le voir à la dérobée.

"Cher ami, ç'eut été avec joie. La joie qui peut combler le mieux deux amis qui travaillent un peu trop pour l'instant, -c'est long, un instant. Il me semble que cet instant-là dure toute ma vie. Ce qui serait peut-être possible, c'est que nous nous dérobions lâchement à... l'endroit où nus nous trouverons samedi, et nous viendrions finir la soirée avec vous. Mon espoir ne va pas plus loin. Je suis couchée au chaud [...]".

Papier bleu avec en-tête à son adresse "33, Champs-Élysées". Enveloppe jointe (mouillure sur un côté).

450,00

Ajouter à la liste de souhaits