REF: 13003

Bouleversant poème autographe signé d’Éluard, pour un jeune homme fusillé par la Gestapo

Paul Éluard (Saint-Denis, 1895/1952)
Poète surréaliste.

Type de document : manuscrit autographe signé

Nb documents : 1 - Nb pages : 1 p. - Format : In-4

Lieu : S.d.

Date : S.l. [1944]

Destinataire : Sans

Etat : Bon. Légères effrangures en marges, sans atteinte au texte

Description :

Bouleversant poème autographe signé de Paul Éluard, formant le 1er texte du recueil Les Armes de la douleur, publié en 1944 "À la mémoire de Lucien Legros fusillé pour ses dix-huit ans".

"Daddy des Ruines
Hommes au chapeau trouvé
Homme aux orbites creuses
Homme au feu noir
Homme au ciel vide
Corbeau fait pour vivre vieux
Tu avais rêvé d’être heureux

Daddy des Ruines
Ton fils est mort
Assassiné

Daddy la Haine
Ô victime cruelle
Mon camarade de deux guerres
Notre vie est tailladée
Saignante et laide
Mais nous jurons
De tenir bientôt le couteau

Daddy l’Espoir
L’espoir des autres
Tu es partout".

Éluard rédigea ce texte à la suite d'un fait terrible, qu'il expliquera dans Raisons d'écrire. En avril 1942, un élève de l'École alsacienne, Lucien Gros, fut arrêté à la suite d'une manifestation. Condamné aux travaux forcés à perpétuité, il fut livré à la Gestapo, torturé puis fusillé par ordre de Goering. Le père et le frère de ce jeune homme subirent le même sort. Les Armes de la douleur parurent à Toulouse, en 1944. Il sera repris dans deux autres recueils, en 1944 et 1957.

Encre noire sur papier couleur paille.

3200,00

Ajouter à la liste de souhaits