REF: 12425

Benoist-Méchin « avoir été condamné à mort et avoir passé dix ans en prison sont les seuls points de repères qui me restent »

Jacques Benoist-Méchin (Paris, 1901/1983)
Intellectuel et historien nationaliste, collaborateur du régime de Vichy, comdamné à mort puis gracié.

Type de document : lettre dactylographiée signée

Nb documents : 1 - Nb pages : 3 pp. - Format : In-4

Lieu : S.l.

Date : 12 juin 1957

Destinataire : [Michel de Saint-Pierre]

Etat : Deux petites déchirures sans atteinte (>1 cm)

Description :

Longue lettre dactylographiée signée de Jacques Benoist-Méchin, adressée à Michel de Saint-Pierre. Il adresse ses félicitations détaillées et ses remarques au sujet de son dernier ouvrage. Il évoque une affaire judiciaire, la notion de responsabilité et affirme que la prison est une école excellente, surtout pour un jeune bourgeois. Son propos dérive petit à petit vers son passage au gouvernement et sur son propre passé judiciaire :

"[...] Le temps passant, il m'arrive souvent de me demander si j'ai vraiment fait quelque chose, au cours de mon passage au Gouvernement, qui mérite d'être retenu, et j'aurais les plus grands doutes sur ce point si je ne consultais que ma mémoire ; mais le fait d'avoir été condamné à mort et d'avoir passé dix ans en prison sont les seuls points de repères qui me restent pour m'épargner le découragement et m'assurer que mon action devait vraiment avoir eu, - je ne dis pas une valeur, mais un contenu, pour avoir inspiré à mes ennemis une crainte aussi vive [...]".

On joint une carte de visite autographe de Benoist-Méchin, adressée à Michel de Saint-Pierre. 1 p. in-32 oblong. Encre noire, enveloppe conservée. Il remercie son correspondant pour sa "jolie carte" et lui adresse ses meilleurs voeux pour l'année 1959.

Signature au stylo à bille bleu. En-tête "52, avenue de Clichy [...]".

250,00

Ajouter à la liste de souhaits