REF: 5522

Armand Silvestre découvre les trésors de l’Hospice de Beaune.

Armand Silvestre (Paris, 1837/1901)
Poète parnassien.

Type de document : manuscrit autographe signé

Nb documents : 1 - Nb pages : 1 - Format : In-8

Lieu : Sans

Date : vers 1900

Destinataire : Sans

Etat : feuille découpée en 3 pour impression et épinglée.

Description :

Le poète parnassien Armand Silvestre, qui ne connaissait Beaune que par ses vins, découvre la ville et son hospice «lequel est vraiment une des merveilles de la France». Il s'attarde sur les trésors qu'il renferme. «Elles [les servantes volontaires des pauvres] ont la fierté de leur belle demeure. Avec orgueil nous ont montrés l'admirable tableau de l'Ecole primitive Flamande du Jugement dernier que le duc d'Aumale a vainement voulu acquérir ; le musée avec ses bibles enluminées, ses manuscrits aux miniatures intactes, son livre d'honneur où Louis XIV a signé et où, l'un des derniers, Sadi Carnot avait écrit son nom [...]».

D'une fine écriture.

150,00

Ajouter à la liste de souhaits