REF: 12309

9 intéressantes lettres d’André Fontainas sur l’Académie Mallarmé

André Fontainas (Bruxelles, 1865/1948)
Poète, critique littéraire et critique d'art belge, membre fondateur de l'Académie Mallarmé.

Type de document : lettres autographes signées

Nb documents : 9 - Nb pages : 13 - Format : In-8, in-12 et in-16

Lieu : Paris, La Ferté Choisel

Date : 1943 (3) - 1944 (4) - 1945 (1) et 1947 (1)

Destinataire : Henry Charpentier

Etat : Bon

Description :

Ensemble de 9 lettres relatives à l'Académie Mallarmé et à l'élection ou non de nouveaux membres, en pleine Seconde Guerre mondiale.

  • 1943 : Fontainas est contre l'élection de nouveaux membres. Il parle de Maeterlinck et Mockel, respectivement aux États-Unis et en Belgique, qui ne pourront pas voter. Si toutefois son avis est contourné, il donnera son suffrage à Tristan Klingsor "un des poètes les plus remarquables de notre temps". Pour le Prix Mallarmé, il voudrait voir Paul Lorenz récompensé. Il évoque également l'anniversaire de Verlaine et une possible réunion sur sa tombe avec L'Académie.
  • 1944 et 1945 : il encense Maurice Canu-Tassilly, poète trop méconnu et son recueil La Grappe vide.  "L'ultime fois que tu me fis le plaisir de confabuler avec moi, tu étais tout bouillant du désir de reconstituer notre Académie Mallarmé. Je trouvais que c'était un peu hâtif après la mort de Valéry [...]", mais l'été étant passé il en est autrement. Il propose d'attribuer un siège à Philippe Chabaneix, un à Klingsor "un des plus personnels et originaux poètes de nos grandes générations" et le dernier siège à Lorenz. Cette configuration sera bien accueillie par Henri Mondor, Gérard d'Houville, Charles Vildrac et même Jean Cocteau. Il s'oppose à l'élection de Paul Eluard, talentueux, mais fauteur de troubles. Fontainas évoque la Libération triomphante, le manifeste de Charpentier publié dans le Figaro et voudrait voir son ami pour causer. Il évoque d'autres noms : André Druelle, Reverdy (qu'il assimile à Eluard), Karl BoèsRaoul Boggis "un pur poète", dont il raconte la mort lente, etc.
  • 1947 : "Tu m'as emprunté le tombeau de Théophile Gautier, en me jurant par le Styx que tu me le rapporterais [...] j'attends toujours [...]".

Henry Charpentier (1889-1952), poète et critique littéraire, était secrétaire général puis directeur de l’Académie Mallarmé.

Intéressant ensemble. 

500,00

Ajouter à la liste de souhaits