REF: 11609

Bourdelle parle de Rodin, Falguière, Dalou, Pilon, Chéret, etc

Emile Antoine Bourdelle (Montauban, 1861/1929)
Sculpteur.

Type de document : manuscrit autographe

Nb documents : 1 - Nb pages : 6 pp. in-12 sur un feuillet in-4 - Format : In-12

Lieu : S.l.

Date : S.d.

Destinataire : Sans

Etat : Document fragile et fentes aux pliures.

Description :

Très beau manuscrit d'Antoine Bourdelle, relatif à la sculpture et à ses maîtres.

Texte autobiographie de Bourdelle, rédigé à la troisième personne, qui retrace sa carrière et évoque ses maîtres.

Sorti des griffes de l'enseignement qu'il supportait mal, "il travaille dès lors seul". Il évoque son maître Falguière, rencontre Dalou, loue "l'admirable précision, l'impeccable science sculpturale de Pilon" et ajoute à propos de Rodin :

"il devrait plus tard définitivement aller à Rodin, l'admirable père du Hugo, du Balzac. Bourdelle dit que la science de Rodin est inconnue, qu'elle est d'une essence continue, qu'elle participe de la vie organique de tout autres grands artistes ont des sciences pétrifiées. Rodin une science mouvante qui brûle plus haut sans cesse en torrent sublime comme la vie des mondes. D'autre part, nous savons qu'il y a grande estime de Rodin pour son jeune ami Bourdelle [...].

En ce moment le jeune sculpteur mène de front d'importants travaux. Fronton cintré de scène du théâtre Grévin. Musiques qui courent dans les prises, cariatides [...]". Il travaille également pour un amateur d'art qui "se construit un palais tout moderne" bois de Boulogne. En collaboration avec le peintre Jules Chéret, ils réalisent "une cheminée monumentale, une fontaine, un calorifère" éléments présentés à l'exposition universelle. Il termine également son "grand monument des combattants" et annonce une exposition de ses pastels, peintures et planches et marbres.

Il affirme que certains journaux et revues anglaises "apprécient hautement le talent si personnel du jeune maître. "On verra un jour surgir de Bourdelle des dessins inattendus  que connaissent seuls quelques intimes [...]". Il évoque ses travaux, ses "légions" de pastels, son labeur, sa modestie, Paris, le génie, etc.

Crayon à papier sur feuillet à petits carreaux. Pagination à l'encre.

850,00

Ajouter à la liste de souhaits