REF: 11019

Zola critique d’art : « je m’offre volontiers pour parler peinture »

Emile Zola (Paris, 1840/1902)
Romancier français, chef de file du naturalisme.

Type de document : lettre autographe signée

Nb documents : 1 - Nb pages : 2 - Format : In-8

Lieu : Sans

Date : "samedi" [Circa 1870]

Destinataire : Paul Meurice

Etat : Pliures, petites taches marginales

Description :

Lettre d'Émile Zola, critique d'art, adressée à Paul Meurice, directeur du journal Le Rappel.

« [...] J’apprends que Préault ne fait pas le Salon dans le Rappel. Si Burty, que je crois en Angleterre, ne peut vous donner des articles sur l’exposition de cette année, je m’offre volontiers pour parler peinture. Les Variétés que je dois vous donner seraient consacrées à l'art pendant les mois de mai et de juin, voilà tout. Je crois pouvoir vous promettre un Salon à sensation. D'ailleurs, je ne vous écris ces quelques mots que pour vous soumettre mon idée. Il m’est indifférent d’écrire sur ceci ou sur cela. Je ne pense qu’au journal [...] ».

Paul Meurice avait fondé le quotidien Le Rappel en 1869.

Zola évoque l'absence du sculpteur Auguste Préault (1809-1879) au Salon et le critique d'art Philippe Burty (1830-1890), qu'il propose de remplacer en tant que journaliste à ce même Salon.

Encre noire sur double feuillet de papier vergé.

850,00

Ajouter à la liste de souhaits