REF: 11333

Second Empire : projet de création d’un journal pro-Napoléon III

Type de document : manuscrit

Nb documents : 1 - Nb pages : 35 pp. brochées - Format : In-4

Lieu : S.l.

Date : [1852].

Destinataire : Sans

Etat : Bon. Minimes pliures aux coins.

Description :

[Presse / Second Empire]. Cahier manuscrit, mis au propre. Quelques corrections et ajouts.

Projet de création d’un journal pro-Napoléon III, au moment de la proclamation du second Empire.

Manifeste articulé en trois chapitres :

I - Nécessité d'une presse nouvelle.

II - Des vues et des tendances qui doivent présider à la rédaction du journal projeté.

III - Titres personnels

 

« J’ai l’honneur de solliciter l’autorisation de faire paraître un journal, sans être préalablement astreint à l’obligation de verser un cautionnement. La création d’un journal nouveau est-elle utile ? Quel doit être l’esprit du journal projeté ? Suis-je digne de la confiance du Prince ? Telles sont les trois questions auxquelles je vais m’efforcer de répondre dans les lignes qui suivent ».

Après l’exposé de la philosophie de son journal, l’auteur – resté anonyme – évoque son parcours, son attachement politique à la cause de Louis-Napoléon Bonaparte, ses titres : "Il n’y a plus qu’une force en France et c’est la liberté générale de la nation gouvernée par l’autorité, désormais naturellement héréditaire, du nom de Napoléon. Conspirons donc pour introduire dans la Constitution de 1852 ce que réclame la France tout entière : la Liberté et l’Hérédité. Par une heureuse coïncidence, des deux additions, également nécessaires, sont concurremment possibles. Dans ces temps de trouble intellectuel, il eut été peut-être hardi de n’entreprendre une grande réforme légale que pour réinstaller le principe d’hérédité. Mais ce qui rendra facile ce rétablissement, c’est que l’Empire peut faire de la liberté son don de joyeux événement […]. J’ai été, pendant huit années, professeur suppléant au Collège de France, dans la chaire des législations comparées ; et en 1849, l’assemblée des professeurs de cet établissement, par une mention exceptionnelle, a signalé mes services à la juste sollicitude du ministre de l’Instruction Publique […]".

Couverture muette. Encre turquoise.

500,00

Ajouter à la liste de souhaits