REF: 11101

Rare manuscrit de Lacépède d’une partie de son ouvrage : Les âges de la nature

Bernard Germain Etienne Lacépède (comte de) (Agen, 1756/1825)
Naturaliste, zoologiste et herpétologiste, collaborateur de Buffon. Ministre d'Etat en 1804, nommé Grand Chancelier de la Légion d'Honneur de Napoléon.

Type de document : Manuscrit de travail autographe

Nb documents : 1 - Nb pages : 7 - Format : In-4

Lieu : Sans

Date : Circa 1820

Destinataire : Sans

Etat : Manques de papier dans le texte, causés par les passages maculés d'encre. Une large déchirure restaurée au papier collant.

Description :

Fragile et précieux manuscrit fragmentaire de l'ouvrage de Lacépède : Les âges de la nature, consacré à la formation des roches et minéraux. Nombreuses ratures et corrections, formant la version définitive du texte. Les ratures sont presque peintes et forment des bulles, dans lesquelles l'encre a brûlé le papier.

Le manuscrit commence à la page 65, qui correspond au deuxième tiers du chapitre "Sixième âge de la nature" et se termine à la page 71 qui correspond au premier tiers du chapitre "Septième âge de la nature" :

" [...]  Mais combien les matières volcaniques qui pendant tant de siècles se sont successivement élevées, doivent offrir de différences remarquables ! On doit distinguer les substances volcaniques de différentes époques, comme on distingue les différents terrains primitifs, de transition, secondaires, tertiaires, et d'alluvion. Ces masses volcaniques peuvent se trouver en filons dans les terrains primitifs, et dans tous les autres terrains dont elles auront rempli les crevasses [...]. Septième âge de la nature. Les formations tertiaires vont être, maintenant, l'objet de nos réflexions. Elles présentent les traces des deux grands phénomènes qui répandent une vive lumière sur l'histoire de notre planète. Premièrement, ce n'est que dans les formations tertiaires, que l'on rencontre des ossements des animaux qui ont habité la surface sèche du globe. Les terrains primitifs de la terre ne contiennent aucun fragment de substance organisée. La chaleur de la terre étoit trop grande lors de leur consolidation pour que les végétaux, ou les animaux eussent pu résister à sa force. Les terrains de transition, et les terrains secondaires, surtout ces derniers, renferment des débris de végétaux, particulièrement de monocotilédones, ainsi que des restes de mollusques, de poissons, et d'autres habitants des mers ou des terres inondées et plus ou moins voisines de l'océan [...]".

Les âges de la nature et l'histoire de l'espèce humaine avait paru en deux volumes, en 1830 (Paris, F.-G. Levraut).

Encre brune sur papier vergé filigrané d'une coquille Saint-Jacques. Paginé de 65 à 71.

3500,00

Ajouter à la liste de souhaits