REF: 10281

Mgr Leséleuc de Kerouara confesse son enracinement dans sa Bretagne natale.

Léopold-René Leséleuc de Kerouara (Saint-Pol-de-Lèon, 1814/1873)
Vicaire général à Quimper, il est nommé évêque d'Autun (1872-1873).

Type de document : lettre autographe signée

Nb documents : 1 - Nb pages : 2 - Format : In-4

Lieu : Quimper

Date : 27/11/1868

Destinataire : le R.P. D. Gardereau, aux Missions étrangères, à Paris.

Etat : rousseurs

Description :

Mgr Leséleuc de Kerouara, le futur évêque d'Autun, et qui n'était à cette époque qu'abbé à Quimper, confesse son enracinement dans sa Bretagne natale, et en particulier à Quimper. "De mon côté, je me rappelle souvent, je vous assure, et vos prédications si pleines de sève chrétienne, et nos quelques promenades dans la vallées du Steir. Si vous pouvez, mon cher Père, vous qui avez une cellule à Solesmes, gémir du vide que présentent la plupart des relations humaines, que devez-vous penser des pauvres chanoines de ces temps-ci? Je n'ai voulu me charger d'aucune station depuis celle que je prêchai à Nantes en 1860, au retour des funérailles de l'abbé Jean de La Mennais. A vrai dire, mon nom a cessé de figurer depuis cette époque au catalogue des prédicateurs. Ma santé plus d'une fois éprouvée, un désir profond de rendre à mon pays les services dont on me jugerait capable, des espérances fort douteuses et des devoirs que j'envisageais comme réels et sérieux, m'ont enraciné à l'ombre des tours de S. Corentin [premier évêque de Quimper et l'un des sept saints fondateurs de la Bretagne]. Je n'avais d'ailleurs jamais considéré de longs et fréquents voyages comme légitimement compatibles avec la résidence ; j'ai cessé sans effort de me tenir à la disposition des autres évêques, quoique je reconnusse que le mien n'a pas besoin de moi [...]".

Adresse au dos, avec timbre et cachet de cire.

220,00

Ajouter à la liste de souhaits