REF: 11087

Manuscrits et correspondance de Louis Rollin

Louis Rollin (Uzerche, 1879/1952)
Homme politique français, plusieurs fois ministre de 1929 à 1940.

Type de document : Manuscrits (2), lettres (2) et carte autographes signés

Nb documents : 6 - Nb pages : Environ 14 pp. - Format : In-4, in-8 et in-12 oblong

Lieu : Sans

Date : Circa 1932-1939

Destinataire : Jean Brossard de Marcillac

Etat : Bon

Description :

Ensemble de 6 documents (dont 5 autographes) de la main de Louis Rollin, tous adressés à son ami Jean Brossard de Marcillac, secrétaire général du quotidien anticommuniste et collaborationniste "Le Journal". Il contient, entre autre deux articles qu'il y fit paraître.

  • Manuscrit autographe signé avec ratures et corrections d'un article intitulé : La Trahison bolchévique. Il faut mettre les traîtres hors d'état de nuire et imposer silence aux dupes. Violente charge contre l'Union soviétique et les communistes. S.l.n.d. 5 pp. 1/2 in-4, crayon gris sur papier filigrané "BFK Rives" avec, au verso, en-tête répété de la Chambre des députés. Agrafe. On joint le tapuscrit mis au propre du même article. 5 pp. 1/2 in-4. Agrafes. Tous deux portent un tampon daté du 14 septembre 1939 et un numéro de classement.
  • Manuscrit autographe signé avec ratures et corrections d'un article intitulé : Le désarmement douanier... unilatéral. S.l.n.d. 6 pp. in-4, crayon gris sur papier filigrané "BFK Rives" avec, au verso, en-tête répété de la Chambre des députés. Agrafe.
  • Lettre autographe signée. Il lui fait parvenir son réquisitoire au sujet de la faillite du Front populaire, qu'il doit le "prononcer au Congrès de l'Alliance Démocratique dimanche matin à Bourges", et demande que des extraits soient publiés dans Le journal. Paris, 6 novembre 1936. 2 pp. in-8, encre noire sur feuillet double à l'en-tête et au filigrane de la Chambre des députés.
  • Lettre dactylographiée signée : "J'ai l'honneur de vous faire connaître que par décret en date de ce jour, rendu sur ma proposition, vous avez été promu Officier dans l'Ordre National de la Légion d'Honneur, en récompense de vos services [...]". Deux signatures et quelques lignes autographes "Ai-je besoin de vous dire, mon cher Ami, quelle joie j'ai eu à vous décerner cette haute distinction si fortement justifiée [...]". Paris. Tampons aux dates du 12 et du 16 janvier 1932. 1 p. in-4, encre noire sur feuillet filigrané "J. Daguerre N°1", à l'en-tête du Ministère du Commerce et de l'Industrie.
  • Carte de visite autographe paraphée : "Mon cher Ami, je serais heureux si vous pouviez publier ce court article demain en bonne place [...]". Encre noire sur carte in-12 oblongue.

600,00

Ajouter à la liste de souhaits