REF: 11121

Manuscrit de Joseph Durocher : « De l’origine des eaux sulfureuses pyrénéennes »

Joseph-Marie-Élisabeth Durocher (Rennes, 1817/1860)
Géologue, minéralogiste, ingénieur en chef des Ponts et Chaussées, universitaire et explorateur français

Type de document : manuscrit autographe

Nb documents : 1 - Nb pages : 3 pp. 1/2 - Format : In-4

Lieu : S.l.

Date : [Circa 1853]

Destinataire : Sans

Etat : Pliures centrales

Description :

Manuscrit autographe de Joseph Durocher, intitulé Observations sur le gisement et l’origine des eaux sulfureuses pyrénéennes. Ratures et corrections.

"Parmi les eaux thermo-minérales, les sources sulfureuses des Pyrénées tiennent le premier rang par la spécialité de leurs caractères : ce sont elles aussi dont il semble le plus difficile d’expliquer l’origine et déjà on a proposé plusieurs hypothèses pour en rendre compte. M. le Dr Gontan me paraît avoir établi une distinction judicieuse entre les eaux sulfureuses accidentelles, comme celles de la Belgique ou de l’Allemagne et les eaux sulfureuses naturelles, comme celles des Pyrénées qui en différent par des caractères importants [...].

Cependant les eaux sulfureuses Pyrénéennes constituent une véritable formation géologique et si on compare les de leur gisement avec ceux d’autres formations de la même contrée, on est conduit à une explication très simple, tout a fait en rapport avec les faits, et qui me paraît rendre raison de leurs caractères physiques et chimiques.

Dans un précédent mémoire sur les Pyrénées (1) j’ai montré que les eaux sulfureuses de cette chaine se trouvent, presque sans exception inhérentes à la zone de séparation du granite et des terrains de transition. Ce sont donc de véritables gites de contact, dans l’acception la plus rigoureuse de ce terme ; ce sont des gîtes comparables par leur position aux principaux dépôts métalliques des Pyrénées, que j’ai montré comme l’avait déjà fait M. Dufrénoy pour les minerais de fer, être également des gites de contact. [...]".

Cet article avait paru en 1853, dans le Bulletin de la Société géologique de France (série 2, v. 10, p. 424-430).

On joint une lettre autographe de la bru de Joseph Durocher, signée "Veuve Durocher". Rennes, 18 Octobre 1872. 1 p. in-8. Encre brune sur feuillet double de papier deuil vergé. Elle a conservé peu d'écrits de son beau-père "ses papiers ayant été portés à la Faculté après sa mort, il en est resté assez peu à sa famille", mais elle fait parvenir à son correspondant l'article sur les eaux sulfureuses des Pyrénées.

Encre noire sur feuillet double.

800,00

Ajouter à la liste de souhaits