REF: 10645

Le naturaliste Dupré s’engage pour un voyage d’exploration du Brésil.

Type de document : lettre autographe signée

Nb documents : 1 - Nb pages : 2 - Format : In-4

Lieu : Toulon

Date : 09/03/1830

Destinataire : Mathieu-Jean Baudet-Lafarge (1765/1837).

Etat : bon

Description :

Départ de la corvette l'Emulation pour l'exploration du Brésil. Il était sur le point de participer au grand voyage de circumnavigation de Laplace, mais dut y renoncer. « Après avoir été sur le point de partir avec La Favorite, je me suis vu forcé de renoncer à ce voyage qui eut été fort intéressant ; la conduite du capitaine Laplace avec son état major qui était déjà en mésintelligence ouverte avec lui et son projet, dont je n'ai pu douter, de s'approprier entièrement le fruit de mes travaux, enfin les conseils de tous mes amis officiers de marine, m'ont obligé de quitter le bâtiment. Maintenant je passe au Brésil sur la corvette l'Emulation, partie aujourd'hui de Toulon pour Marseille où je vais la joindre demain. Le caractère du capitaine [Barral] qui a beaucoup blâmé les procédés de Laplace, me promet toutes les facilités dont j'aurai besoin pour recueillir des objets d'histoire naturelle. Sa mission est de faire des travaux d'hydrographie sur les côtes de Rio Janeiro à Buenos Aires, en sorte que nous nous arrêterons souvent sur des points peu connus où j'ai lieu d'espérer de rencontrer des choses nouvelles. Ce voyage qui durera au moins un an est tout entier à mes frais. Le beau-frère de Laplace, piqué de ce que je le quittais, m'a fait refuser la seule chose que je demandais ou plutôt que le Muséum avait demandé pour moi, le traitement de table des officiers. Ce refus a étonné les administrateurs du Muséum [...]. J'espère, monsieur, pouvoir augmenter votre collection [Baudet-Lafarge s'était passionné pour l'histoire naturelle et avait constitué un cabinet]. Il n'est pas possible que je ne trouve dans un pays si riche, des objets nouveaux et vous aurez sans doute quelques nouvelles espèces à décrire. J'ai appris qu'il existe aussi sur les côtes du Brésil beaucoup d'oiseaux aquatiques et de proie qu'on néglige ordinairement et que je me propose de rechercher [...] ».

Adresse au dos avec marques postales.

420,00

Ajouter à la liste de souhaits