REF: 11133

Gaston de Saporta explique ses travaux et publications

Gaston de Saporta (Saint-Zacharie, 1823/1895)
Paléobotaniste, membre de l'Académie de Marseille, il a mis en évidence la transformation des espèces floristiques au cours des différentes ères.

Type de document : lettres autographes signées

Nb documents : 4 - Nb pages : 10 pp. - Format : In-8

Lieu : Aix-en-Provence, Paris

Date : 1866-1889

Destinataire : probablement Alphonse Milne Edwards (voir dernier courrier)

Etat : Bon, pliures centrales, deux petits trous.

Description :

Intéressant ensemble de quatre lettres du comte Gaston de Saporta, relatives à ses travaux de paléobotanique :

"[...] j'aurais voulu pouvoir citer dans le travail que je vais rédiger sur les plantes fossiles de Sézanne le crustacé fossile que je vous ai remis ce printemps et que vous avez attribué au genre Spharoma [...]. J'ai rencontré dans ma dernière course à Sézanne d'autres empreintes de la même espèce qui décidément abondait dans la localité tertiaire. Il serait bien intéressant pour moi d'obtenir de vous quelques détails sur le genre de vie, les moeurs, l'habitat de ce genre d'animaux - vivent-ils dans l'eau ou seulement sous les pierres et dans les lieux humides comme les cloportes - Enfin pour éclaircir un dernier doute le genre Spharoma est-il marin ou d'eau douce - Dans les livres incomplets il est vrai que j'ai consultés le genre spharoma est marqué comme habitant les rocailles le long des côtes submergées de la mer - Or le dépôt de Sézanne est certainement d'eau douce il a été formé à la manière de nos travertins et la roche concrétionnée - caverneuse est percée de tubes sinueux attribués au travail d'une larve de phryganides [...]" (10 décembre 1866). Saporta fit paraître une Notice sur les plantes fossiles des calcaires concrétionnés de Brognon (Côte-d'Or), en 1866 (Paris, Bulletin de la Société géologique de France, 2e série, XXIII).

Il réclame des ouvrages scientifiques : Orania ethnica, Dictionnaire de d'Orbigny, Histoire naturelle complète de l'Ile de Madagascar par Grandidier. (25 avril et 5 mai 1876).

"[...] Je viens de terminer le mémoire stratigraphique et malacologie sur le gisement d'Aix dont je vous ai parlé [...] j'ai adressé les matériaux de certaines planches qui doivent être reproduits par héliogravure [...]". Il a voulu "explorer ce qui n'a jamais été fait, les éléments réels de la question relative à la position véritable du gisement des plantes fossiles d'Aix et à la nature des mollusques qui caractérise les divers niveaux de ce gisement. De cette façon la vérité ressortira inévitablement de l'exposé des faits [...]". (30 juin 1889). Il fit référence à son ouvrage : Dernières adjonctions à la flore fossile d'Aix-en-Provence, précédées de Notions stratigraphiques et paléontologiques appliquées à l'étude du gisement des plantes fossiles d'Aix-en-Provence (Paris, Masson, 1889).

Encre noire ou brune, papiers vergés, feuillets doubles ou simple, deux filigranes "Lacroix frères".

650,00

Ajouter à la liste de souhaits