REF: 11085

Garneray « mon malheureux père qui n’a jamais su m’apprécier chose que je lui pardonne bien »

Ambroise Louis Garneray (Paris, 1783/1857)
Corsaire, peintre de marine et écrivain français. Il connut une vie d’aventurier avec Surcouf et Dutertre.

Type de document : lettre autographe signée

Nb documents : 1 - Nb pages : 1 - Format : In-4

Lieu : Rouen

Date : 13 juin 1837

Destinataire : Un peintre

Etat : Petites pliures, une tache d'encre

Description :

Lettre de Louis Garneray adressée à un confrère peintre, dans laquelle il évoque son célèbre père et leurs rapports difficiles :

"Permettez-moi de vous dire en passant car je suis dans le déménagement dans l'exposition et surtout dans les derniers devoirs que je puis rendre à mon malheureux père qui n'a jamais su m'apprécier chose que je lui pardonne bien puisqu'il a été trompé. qu'il faut absolument que vous exposiez puisque d'un côté cela ne vous coute rien et que de l'autre il est urgent indispensable que les artistes coopèrent de tout leur pouvoir à soutenir les expositions.

Merci mille fois de tout ce que vous avez fait pour moi. Je vous garde ma première visite à Paris [...]

L'anglais se joint à moi pour vous prier de venir sur votre décision."

Depuis 1833, Louis Garneray était directeur du musée de Rouen. Il avait exposé ses propres tableaux au Salon de 1837. Son père, dont il est question ici, était Jean-François Garneray (, peintre et ancien disciple favori de David. Il mourut cette même année 1837.

Encre brune sur papier filigrané de lignes "J. Barry", avec en-tête imprimé du Musée de Rouen.

450,00

Ajouter à la liste de souhaits