REF: 11055

Anaïs Nin confie la traduction de deux ouvrages à A.V. Aelberts

Anaïs Nin (Neuilly-sur-Seine, 1903/1977)
Femme de lettres et diariste américaine, auteur d'ouvrages érotiques, elle entretient une liaison passionnée avec Henry Miller.

Type de document : lettre autographe signée

Nb documents : 1 - Nb pages : 1 - Format : In-4

Lieu : New-York

Date : Juin 1968

Destinataire : L'éditeur Pierre Aelberts pour Alain-Valery Aelberts

Etat : Bon

Description :

Lettre d'Anaïs Nin, adressée à l'éditeur belge Pierre Aelberts (1899-1983). Elle sollicite l'adresse de son fils, lui même éditeur, poète et traducteur, Alain-Valery Aelberts : Stock accepte qu'elle lui confie son Journal à traduire et souhaite leur présenter la traduction qu'Aelberts a déjà fait du livre de Nin consacré à D. H. Lawrence :

"Cher Monsieur : je vous prie de me donner l'adresse de Alain-Valery Aelberts. Il m'a écrit au sujet de ses projets mais quand j'ai répondu [...] la lettre m'a été renvoyé. J'ai la permission de Stock pour lui donner le journal a traduire. Je veux aussi présenter aux éditions Stock sa traduction de mon livre sur DH Lawrence. Soyez assez aimable pour m'écrire ou je peux lui répondre aussitôt que possible et excusez mon français que j'ai oublié après tant d'années d'exil [...]".

Alain-Valery Aelberts ne devint pas le traducteur du Journal, de Nin, qui sera un succès de librairie, chez Stock, ni de son ouvrage consacré à Lawrence.

 

Encre noire sur papier bleuté d'aérogramme. Adresses expéditeur et destinataire, marques postales.

900,00

Ajouter à la liste de souhaits